Favori 

Crêperie Keroual : le tour de main se transmet

transmission-creperie-blenoir-keroual
Passage de relais en douceur à la crêperie Blé noir du bois de Keroual : Julie et Jacques se sont associés à Maryse Le Merrer qui les fait profiter de son expérience.

Article de Ouest France du 24/11/2018

Julie Verbeke, docteur en géologie, est originaire de la Drôme. Jacques Charton, ingénieur, est Alsacien. Jusqu'à l'année dernière, leurs vies professionnelles se déroulaient un peu partout dans le monde, dans l'univers du pétrole, au sein de la Compagnie générale de géophysique (CGG) « qui réalise des images 3D du sous-sol ».

Depuis six mois, le couple a engagé sa reconversion professionnelle derrière les biligs en s'associant à Maryse Le Merrer qui tient la crêperie de Keroual depuis trente ans. Le jour venu, il sera prêt à lui succéder.

« Depuis longtemps, je m'intéressais aux crêperies », raconte Jacques qui avait été particulièrement marqué en 2000, par la crêperie Chez Michou de Buzios (Brésil). « C'est une crêperie à ciel ouvert, style cabaret, où les crêpiers font le show devant la clientèle », explique Maryse. Coïncidence : cette passionnée de crêpes s'y est également rendue lors de vacances en 2003… et y a même confectionné des crêpes !

Keroual associés
Quand, il y a un an, Jacques décide de perfectionner sa technique de crêpier, il s'inscrit avec Julie à l'école de crêpes de Maryse. Au même moment, cette dernière songe à « en faire un peu moins et à passer le relais ».

Lors du stage qui se déroule en janvier, quatre jours suffisent à Maryse pour constater qu'elle a affaire à « de bons élèves ! ». De leur côté, Jacques et Julie ont « le coup de cœur pour cet endroit magique et l'entente est bonne avec toute l'équipe ».

Le projet de monter la SARL Keroual associés voit le jour. Chacun possède aujourd'hui un tiers du fonds de commerce. (N.D.L.R. : Le bâtiment, qui est l'ancienne ferme du moulin de Keroual, appartient à Brest métropole).

Au mois de juin, Julie quitte son entreprise et prend la gérance de la crêperie « Le challenge est beaucoup plus fort ici et les journées ne sont jamais identiques ! », se réjouit-elle. Elle gère notamment l'activité traiteur « qui est conséquente », répondant chaque jour à de nombreuses demandes. La notoriété de la crêperie n'est plus à faire : « L'été prochain, nous irons dans les Yvelines pour un mariage ! »

Jacques compte bien aussi pouvoir rejoindre l'équipe, à temps plein, à partir de l'été prochain. Quant à Maryse, elle se réjouit de l'arrivée de ces jeunes associés qui ont « envie de booster l'affaire ».

Comment réussir un kig Ha Farz ?
L'école des crêpes Blé Noir s'installe au centre v...
 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mercredi 1 décembre 2021

Image Captcha

By accepting you will be accessing a service provided by a third-party external to https://www.blenoir.com/